Sur la forêt au bois dormant


· 


Afficher l'image d'origine
Julius Klever - Winter Sun

·

Sur la forêt au bois dormant ,
Ondule un linceul de sanglots ;
Effusions de flocons ,
Lentes tombées de coton ,
Au flux sans fin ;
La terre , d’un blanc suaire , recouverte .

·

Sur la forêt au bois dormant ,
Ondule un linceul de silence ;
Le coeur des arbres-cathédrales frissonne , se pétrifie .
De chantres ailés , nul choeur ne s’élève vers la nue .
Sève en dormance , fluide de vie figée ;
Sur Nivôse , souffle un vent d’hypnose .

·

Sur la forêt au bois dormant ,
Ondule un linceul de solitude ;
La nature , artiste privée de verve poétique ,
Interprète une intrigue à la triste trame ,
Une tragédie de morte-saison ;
– Aria morne pour une arène déserte – …

·

Isadova

·

Afficher l'image d'origine
Julius Klever - Thaw (Dégel)

 

Publicités