Archives de tags | Allégories

Angelina ou l’ingénue enfance


·

Angelina , ma tendre chérubine ,
Déploie tes ailes de fantaisie ,
L’aube s’est levée de bonheur !
En nacelle de fine mousseline bleu pastel ,
Vers le ciel originel ,
Hélant le vent ascendant , ô souffle essence ciel ,
Élève-toi , mon ange , jusqu’à son trône d’étincelles !

Angelina , ma tendre chérubine ,
Déploie tes ailes de poésie ,
Le soir s’est attiédi de douceur !
En caravelle aux voiles de dentelle ,
Vers la lune balancelle ,
Écoutant le son du violon ciel ,
Vogue , mon ange , jusqu’à son croissant de miel !

Angelina , ma tendre chérubine ,
Déploie tes ailes de rêverie ,
La nuit boréale s’est embrasée de vives lueurs !
Sur le carrousel aux chevaux arc-en-ciel ,
Vers les étoiles sentinelles ,
Recueillant les filantes qui chancellent ,
Tourne , mon ange , jusqu’à leur scintillante citadelle !

·

Isadova

·

·
Nadia Strelkina - Dreamer

 

 

L’irisistible fleur


·

Mon désir de fleurs d’iris , un béguin :
Un jardin de Bagatelle enchanteur,
Un éventail de couleurs chatoyantes ,
Une douce et chaleureuse suavité ;
Des textures délicates et veloutées ,
Blason du Roi , insigne de satin et de soie ,
Papillons de pétales au vol ondulant ,
Pour donner la réplique à la rose …

·

5e6c330e
Toile de Russell Cobane

·

Le désir de miss Iris , un emblème :
Un diadème arc-en-ciel , une aura d’espérance ,
Une ardente flamme , une âme éblouissante ,
Un calice noble comme fleur de lys ;
Une robe corolle de taffetas vaporeux ,
Une silhouette élancée au port souverain ,
De délicieuses effluves de violettes en son sillage ,
Pour donner la réplique à miss Rose …

·

Isadova

·

Salomé et les émois de Mai


·

Salomé , ma fleur de jasmin ,
Voici le joli mois de Mai
Où le muguet fait tinter
Ses clochettes immaculées ;
De la saison des fleurettes ,
Charmants sont les émois !
Salomé , ma bien-aimée ,
Ô , combien aimables
Sont les effluves de paix
Que ton âme essaime !

·

Salomé , ma fleur de lilas ,
Voici le joli mois de Mai
Où le gai rossignol
Chante sa mélopée ;
De la saison des fiançailles ,
Sincères sont les serments !
Salomé , ma mignonne ,
Ô , combien fougueux
Est le flux de joie
Que ton âme déverse !

·

Salomé , ma fleur de camélia ,
Voici le joli mois de Mai ,
Où les agnelets
Gambadent au pré ;
De la saison des enfantements ,
Abondants sont les fruits !
Salomé , ma belle amante ,
Ô , combien câlines
Sont les ailes de douceur
Que ton âme déploie !

·

Isadova

·

le_lilas_blanc_by_jean-franc3a7ois_portaels
Jean-François Portaels - Le lilas blanc

·

Virginie ou l’Avril de la vie


·

Virginie , mon ange , dis adieu à la monotonie ,
Voici venir les jours bénis ,
Du génie d’Avril , la juvénile joie !
Le joyeux torrent dévale la colline verdoyante :
Viens , jolie Virginie , en choeur , longeons son cours ,
Buvons l’eau de jouvence ; savourons le don , l’âme rajeunie !
La vie infiniment , leitmotiv motivant …

·

Virginie , mon ange , dis adieu à la monotonie ,
Voici venir les jours bénis ,
Du génie d’Avril , la vertueuse vie !
La douce agnelle s’est éloignée de la bergerie ;
Viens , jolie Virginie , parcourons la lande aux genêts ,
Suivons le pâtre ; à l’égarée , venons en aide !
La vie infiniment , leitmotiv émouvant …

·

Virginie , mon ange , dis adieu à la monotonie ,
Voici venir les jours bénis ,
Du génie d’Avril , la virginale vénusté !
La vertueuse violette se couvre d’un voile de modestie :
Viens , jolie Virginie , à la forêt envoûtante , rendons visite ,
Entends-tu les vives harmonies des chantres ailés ?
La vie infiniment , leitmotiv vibrant …

·

Isadova

·

 

1bee93d7

·

L’épousée


 

Il était une fois …

En ses jours , en son royal et saint domaine ,

Sa Majesté Amour éleva sa bien-aimée au rang de reine ,

Sa châtelaine au teint de porcelaine ,

Et en fit , de son coeur , la fleur souveraine .

 

 John William Godward -  When the Heart is Young 

 

Il la revêtit d’une âme noble , pure et sereine ,

Et nimba son front d’un diadème pérenne .

En guise de traîne , sa longue chevelure d’ébène ,

De belle Magdaléenne .

Il est encore une foi …

En mes jours , en mon sein , un Éden .

 

 

Isadova

 

 

Adélaïde et Adonis


·

Adélaïde , ma belle de jour ,
Éclos de ton sommeil d’hiver ;
Reviens de ton pèlerinage en terre Thébaïde ,
Et descends te désaltérer à la source limpide ,
L’hirondelle , messagère du printemps , est de retour !
Et la douce colombe
Nidifie au Jardin des Délices …
De la saison nouvelle qui , timide , s’élève ,
Délectons-nous sans délai , ô , ma dulcinée !

·

Je suis l’Adonis fidèle et aimant ,
L’aède du mont Olympe ,
Le chantre à la lyre , avide de vers .

·

Adélaïde , ma pierre de lune ,
Pour logis d’amour ,
J’ai imaginé un Taj-Mahal idéal , un Éden candide ,
Par un déluge de cascades de fleurs capiteuses , sublimé ,
À faire pâlir les splendides roses des jardins de Babylone .

·

Adélaïde , mon étoile filante ,
D’huile lucide et vivifiante ,
Emplis le vase de ta lampe ;
Sous l’égide du Roi Soleil ,
Et du bel Apollon , notre guide ,
Vers notre céleste Eldorado ,
– Écrin de notre idylle , –
Chevauchant les chérubins ,
Envolons-nous sur les ailes du vent …

·

Isadova

·

 

romanfrances-tutt2527art25402528302529
Toile de José Miguel Roman Frances

·

La rose de Jéricho


·

Au désert de la Morosité ,
Où s’enlisent les sensations
Et où s’assèchent les sentiments ,
Quand la nuit et l’ennui s’unissent ,
Sur sa couche de sable et de cendre ,
S’endort la rose de Jéricho .
Dans l’arène de silence et de solitude ,
Souveraine est l’angoisse ;
Le désarroi d’un coeur privé de rênes ,
Au sérail , emprisonné .

·

Au désert de l’Aridité ,
Où croissent les épines et les ronces
Et où les pierres elles-mêmes ne crient plus ,
Sous les assauts incessants
Du soleil à son zénith ,
Sous l’offensive du vent impétueux ,
La fleur suffoque et se flétrit .
Artères de l’être altérées ,
Terrain d’exultation inculte ,
Tel un jardin de joie en jachère .

·

Étoile esseulée ,
En une nacelle de sable , enlisée ,
Cesse donc de te désoler !
Du ciel , la fraîche rosée matinière ,
– Bénéfice évanescent , –
À un nouvel avènement , te mènera .

·

Isadova

·

jean-franc3a7ois-portaels-1818-1895-jeune-marocaine-aux-roses
Jean-François Portaels - Jeune marocaine aux roses

À Éléonore


·

Les yeux d’Éléonore ,
Sont deux miroirs de clarté ,
Reflétant l’altissime coupole du ciel ,
De précieux éclats de saphirs , constellée ;
De son coeur , l’aurore et l’arc-en-ciel .

·

Les lèvres d’Éléonore ,
Sont deux messagères de paix ,
Déclamant des mots doux , des mots de miel ,
De fleurs de mimosas d’or , aromatisés ;
De son coeur , le trésor essentiel .

·

Les mains d’Éléonore ,
Sont deux ailes de douceur ,
Dispensant des caresses substantielles ,
De baume au lait d’amande , sublimées ;
De son coeur , le réconfort providentiel .

·

Isadova

·

Afficher l'image d'origine·
William Bouguereau - La charité

·

Un coeur en hiver


·

Un chant d’errance ,
Une complainte sans rimes ,
Méduse l’air et la terre .
Si Frimaire frappe à la porte ,
Ne sois point dépité , mon être !
Dans l’âtre , crépite un feu follet
Aux flammes fantasques .
Assouvis sans délai , mon âme ,
Ton désir de vers …

·

Oyez , oyez , visons , hermines et isatis !
Voici messire Hiver ,
– Coeur de cire , souffle d’ire , –
En livrée d’étincelant satin blanc ,
Brodée de plumes , d’étoiles et de fleurs de givre ,
De paillettes iridescentes , toute rehaussée ;
S’avançant en carrosse de cristal scintillant ,
– Ô , féeriques arabesques ! –
Nimbées d’un halo de lune …

·

Vers l’éther , s’élève alors ma prière .
Une lueur salutaire affriole mon coeur ;
Du perce-neige et de la primevère , une envie vraie .
Soif de vie , de saison florifère ,
Du vert tendre , l’avènement qui vient .
Vertige d’espérance !
Ô , vénusté juvénile des jours d’Avril , reviens !
D’un ravissement nouveau ,
Ressentir la verve et l’ivresse …

·

Isadova

·

 Afficher l'image d'origine
·Charles-François Daubigny - Paysage d'hiver