Archives de tags | Bellissima Natura

Virginie ou l’Avril de la vie


·

Virginie , mon ange , dis adieu à la monotonie ,
Voici venir les jours bénis ,
Du génie d’Avril , la juvénile joie !
Le joyeux torrent dévale la colline verdoyante :
Viens , jolie Virginie , en choeur , longeons son cours ,
Buvons l’eau de jouvence ; savourons le don , l’âme rajeunie !
La vie infiniment , leitmotiv motivant …

·

Virginie , mon ange , dis adieu à la monotonie ,
Voici venir les jours bénis ,
Du génie d’Avril , la vertueuse vie !
La douce agnelle s’est éloignée de la bergerie ;
Viens , jolie Virginie , parcourons la lande aux genêts ,
Suivons le pâtre ; à l’égarée , venons en aide !
La vie infiniment , leitmotiv émouvant …

·

Virginie , mon ange , dis adieu à la monotonie ,
Voici venir les jours bénis ,
Du génie d’Avril , la virginale vénusté !
La vertueuse violette se couvre d’un voile de modestie :
Viens , jolie Virginie , à la forêt envoûtante , rendons visite ,
Entends-tu les vives harmonies des chantres ailés ?
La vie infiniment , leitmotiv vibrant …

·

Isadova

·

 

1bee93d7

·

Paloma , mi amore …


·

Paloma , mi amore …
Poupée aux pommettes blêmes ,
Respire de toute ton âme , coeur pansé !
Le printemps est arrivé ,
L’amandier se pare de fleurs rose pâle :
De vivre , le temps est venu !

·

Paloma , mi amore …
Poupée à la parole muselée ,
Délie ta langue , divine diva !
Le printemps est arrivé ,
Le gai pinson siffle sa mélodie :
De chanter , le temps est venu !

· ·

Paloma , mi amore …
Poupée aux paupières closes ,
Ouvre tes yeux , voici l’aurore qui point !
Le printemps est arrivé ,
Le paon du jour courtise sa dulcinée :
De papillonner , le temps est venu !

·

Isadova

·

edc82238-d646-4cdf-82ae-33d4c658681c
Toile de José Miguel Roman Frances

·

 » The garden of God « 


·

J’ai passé bien des heures de ma vie

à regarder pousser l’herbe

ou à contempler la sérénité

des grosses pierres au clair de lune .

Je m’identifiais tellement au mode

d’existence de ces choses tranquilles ,

prétendues inertes ,

que j’arrivais à participer

à leur calme béatitude .

·

Georges Sand

·