Archives de tags | Plume z’ailée

Virginie ou l’Avril de la vie


·

Virginie , mon ange , dis adieu à la monotonie ,
Voici venir les jours bénis ,
Du génie d’Avril , la juvénile joie !
Le joyeux torrent dévale la colline verdoyante :
Viens , jolie Virginie , en choeur , longeons son cours ,
Buvons l’eau de jouvence ; savourons le don , l’âme rajeunie !
La vie infiniment , leitmotiv motivant …

·

Virginie , mon ange , dis adieu à la monotonie ,
Voici venir les jours bénis ,
Du génie d’Avril , la vertueuse vie !
La douce agnelle s’est éloignée de la bergerie ;
Viens , jolie Virginie , parcourons la lande aux genêts ,
Suivons le pâtre ; à l’égarée , venons en aide !
La vie infiniment , leitmotiv émouvant …

·

Virginie , mon ange , dis adieu à la monotonie ,
Voici venir les jours bénis ,
Du génie d’Avril , la virginale vénusté !
La vertueuse violette se couvre d’un voile de modestie :
Viens , jolie Virginie , à la forêt envoûtante , rendons visite ,
Entends-tu les vives harmonies des chantres ailés ?
La vie infiniment , leitmotiv vibrant …

·

Isadova

·

 

1bee93d7

·

À Éléonore


·

Les yeux d’Éléonore ,
Sont deux miroirs de clarté ,
Reflétant l’altissime coupole du ciel ,
De précieux éclats de saphirs , constellée ;
De son coeur , l’aurore et l’arc-en-ciel .

·

Les lèvres d’Éléonore ,
Sont deux messagères de paix ,
Déclamant des mots doux , des mots de miel ,
De fleurs de mimosas d’or , aromatisés ;
De son coeur , le trésor essentiel .

·

Les mains d’Éléonore ,
Sont deux ailes de douceur ,
Dispensant des caresses substantielles ,
De baume au lait d’amande , sublimées ;
De son coeur , le réconfort providentiel .

·

Isadova

·

Afficher l'image d'origine·
William Bouguereau - La charité

·

Chanson pour Danaé


·

Sous la lune d’argent ,
Une nacelle glisse en silence ;
Une fleur de nénuphar
Materne en son sein
L’enfant de l’onde :
Une nymphe incarnée
Du nom de Danaé .
Vogue , vogue ,
Naïade des eaux vives !
Vénus illumine ton âme .

·

Photobucket

·

Sous le soleil d’or ,
Un oiseau plane au firmament ;
Un aigle majestueux
Abrite sous son aile
L’enfant du ciel :
Une grâce incarnée
Du nom de Danaé .
Vole , vole ,
Sylphide des hautes sphères !
Phébus exalte ton âme .

·

Isadova

·

·

Les tourterelles


˜

À la faveur d’une champêtre balade ,

Je savoure du regard un instant de grâce , de pure régalade :
Une aquarelle pastel , aux nuances de perle et de jade .
Juchées sur une branche de cerisier sauvage , noueuse , en forme d’arcade ,
Un duo d’aimantes tourterelles s’échangent d’enthousiastes oeillades ,
Affectueusement , se donnent l’accolade ,
Et entonnent une galante roucoulade .

˜

 William Powell Frith - Les deux tourterelles

˜

Mon être s’évade , mon coeur bat la chamade …
Quelle singulière estrade ,
Me dis-je , pour interpréter une matinale aubade !
Le temps se gâte . Bien qu’étant chagrinée , je mets fin à ma bucolique escapade .
Discrètement , je quitte mes tendres camarades .
Adieu , embrassades , roulades et autres sérénades !
À moi , le souvenir charmant d’une idyllique promenade ..

˜

˜Isadova

˜

Âme d’enfant


·

Mellina , ma toute belle ,
Ton âme est douce comme le miel ;
Les ailes des papillons pâles ,
– Images de mélancolie , –
Jamais , ton ciel bleu ancolie ,
Ne viennent voiler .

·

Mellina , ma colombe ,
Ton âme est lumineuse comme le soleil ;
Les ailes des lamentations blêmes ,
– Images de jérémiades , –
Jamais , ton ciel bleu lavande ,
Ne viennent éclabousser .

·

Mellina , ma tourterelle ,
Ton âme est chatoyante comme l’arc-en-ciel ;
Les ailes des calamités moroses ,
– Images de malice , –
Jamais , ton ciel bleu myosotis ,
Ne viennent désoler .

·

Isadova

·

Enfant en noir et blanc

·

Vocalises


·

L’oiseau du point du jour
Entonne une aubade attachante ,
De notes limpides , un chant perlé ;
Un présage de joie ,
Un prélude de printemps ,
Une bagatelle , un bonheur .
Chante , rouge-gorge , chante !
L’aube se lève .

·

L’oiseau du milieu du jour
Entonne une romance aguichante ,
De susurrements , un chant sifflé ;
Un présage d’épousailles ,
Un refrain de dolce-vita ,
Une ballade , une idylle .
Chante , pinson , chante !
Le soleil luit .

·

L’oiseau de la fin du jour
Entonne une sérénade touchante ,
De cristal , un chant flûté ;
Un présage de sérénité ,
Une fantaisie de clair de lune ,
Une sonate , une béatitude .
Chante , rossignol , chante !
La nuit vient .

·

Isadova

 

Afficher l'image d'origine
Miriam Peters Rouyer - Rouge-gorge